Qu’est ce que la rétine ?

La rétine est le tissu qui tapisse l’intérieur du fond de l’oeil.
Si l’oeil était un appareil photo, la rétine en serait la pellicule. Elle agit en transformant l’image qui se forme sur le fond de l’oeil en un signal électrique qui va pouvoir transiter par le nerf optique jusqu’aux aires du cerveau dédiées à la vision.
Elle repose sur un tissu riche en vaisseaux, la choroïde.
La rétine est un tissu complexe composé de multiples couches et de différents types de cellules qui peuvent être impliquées dans différentes
maladies de la rétine.
De façon schématique, il existe l’épithélium pigmentaire et la neuro-rétine (ou rétine neurosensorielle). Lorsqu’un décollement de la rétine survient, il s’agit d’un soulèvement entre l’épithélium pigmentaire et la neuro-rétine.
Au sein de la neuro-rétine, il existe des photorécepteurs (les cônes et les bâtonnets) qui vont transformer un signal visuel en un signal électrique, des cellules qui vont transporter le signal électrique vers le nerf optique (les cellules ganglionnaires) et aussi des cellules qui vont permettre de maintenir l’architecture de la rétine (les cellules de Müller).

Qu’est ce que la macula ?

La macula est la zone centrale de la rétine. Elle prend l’aspect d’une zone plus pigmentée de la rétine (macula = tache en latin). Elle mesure environ 5 mm de diamètre et son centre a une forme d’entonnoir appelé fovéa. La couche externe, celle des photorécepteurs, est principalement constituée de cônes. Ainsi, la macula permet la vision centrale, la vision fine qui est utile pour la lecture, la reconnaissance des visages ou des panneaux de signalisation. Les pathologies de la macula peuvent entraîner une baisse de vision unilatérale indolore, une sensation de tache dans la vision centrale ou une sensation de déformation des lignes droites. Une consultation ophtalmologique rapide s’impose.

Schéma de découpe Rétine et Macula

Les signes d’alerte

Sensation de corps flottant et de flash lumineux

Sensation de déformation des lignes droites (ou métamorphopsies)

Perte de la vision centrale ou périphérique

Certains symptômes visuels sont communs à différentes pathologies de la rétine. Ce qui veut dire qu’un signe visuel particulier ne correspond pas nécessairement à une maladie précise de la rétine. Certains signes visuels provenant d’un oeil peuvent aussi passer inaperçus lorsqu’ils sont compensés par l’autre œil.

Les Pathologies

Traumatismes de la rétine et du segment postérieur de l’oeil

Les traumatismes de l’oeil peuvent avoir plusieurs types de répercussion sur la rétine et le fond de l’oeil.

Rétinopathie diabétique

Les lésions du fond d’oeil sont causées par l’altération des petits vaisseaux de la rétine à cause de l’excès de sucre qui agit de deux façons différentes.

Pathologies vitréo-rétiniennes de l’enfant

Les pathologies vitréo-rétiniennes de l’enfant sont très variées puisqu’elles associent aux maladies habituelles de l’adulte (décollement de rétine, traumatisme,…)

OEdème maculaire

L’oedème maculaire correspond à un épaississement de la macula, zone centrale de la rétine permettant la vision fine.

Occlusion veineuse rétinienne

C’est un ralentissement brutal de la circulation du sang dans la rétine car une veine se bouche partiellement.

Occlusion de l’Artère Centrale de la Rétine

L’occlusion de l’artère centrale de la rétine est rare. Elle est plus répandue chez les hommes et survient plus fréquemment autour de 60 ans.

Décollement de la rétine

Le décollement de la rétine (DR) est une pathologie grave de l’oeil qui nécessite une prise en charge rapide.

DMLA

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) est une altération progressive de la rétine centrale, la macula, par vieillissement des structures de l’oeil.

La ChorioRétinite Séreuse Centrale

Cette pathologie se caractérise par l’apparition de bulles de liquide sous larétine, secondaires à des points de fuite situés en regard de l’épithélium pigmentaire, tissu séparant la rétine de la choroïde.

Membranes épirétiniennes

Les membranes épirétiniennes sont dues à une prolifération de cellules fibreuses et contractiles à la surface de la rétine, au niveau de la macula.

Aller au contenu principal